mahi le 29 September 2005

Il y a deux ans, j’avais pensé à matérialiser nos services sous forme de cartes plastifiées et emballées au coût de 89 € TTC afin de les distribuer dans les grandes surfaces comme les cartes à gratter de recharge d’unités pour les téléphones portables sans abonnement.

Il y a quelques mois de cela j’ai vu que cette idée avait été mise en pratique par la société MultiMedia Market. J’ai retrouvé ses produits sur le site Rue du Commerce où ils sont proposés en destockage ce qui est pour le moins insolite compte tenu de ce que les services ne peuvent pas être stockés. Le service "Installation et/ou assistance à domicile 1 heure" est affiché au prix de 112,59 € TTC, ce qui me paraît bien excessif par rapport au prix du marché.


 

Lire la suite...Materialisation et Stockage des services

mahi le 29 September 2005

Lorsque j’ai effectué les premières études de marché sur le terrain en octobre 1998, j’ai tout de suite compris qu’il fallait un positionnement marketing très fort si on devait considérer un développement national de nos services. Aujourd’hui, je n’ai pas changé  d’opinion concernant notre positionnement : PC Global Services fournit des services informatique à domicile pour les particuliers.

La tentation est grande de fournir des produits à nos clients lors de nos interventions à domicile car l’environnement s’y prête beaucoup mieux qu’en magasin et ainsi nous avons plus facilement la confiance du client.

La possibilité de vendre des produits à leurs clients n’a pas échappé à la plupart de nos concurrents d’autant plus qu’ils s’intéressent à la fois aux marchés des particuliers et des professionnels. Je pense qu’une société qui a des ambitions nationales devrait se concentrer sur un seul marché (particuliers ou professionnels) et proposer des produits ou bien des services.

Des sociétés nationales bien établis comme Osiatis l’ont bien compris en proposant des services de maintenance informatique uniquement sur le marché des Grands Comptes qui est bien différent de celui des professionnels.

Ainsi, il faut avoir une vision claire pour se développer sans encombres sur les marchés des particuliers et/ou des professionnels.

PC Global Services maintient le cap sur les services à domicile pour les particuliers tout en recherchant des partenariats avec des vendeurs de matériels informatique.

Lire la suite...Produits vs Services

mahi le 28 September 2005

Auchan vient de lancer une palette de services à domicile parmi lesquels on trouve des services informatique tels que : Paramétrage, périphériques, initiation, mise en service, dépannage. Une brochure au format pdf nous apprend que dans le cas d’un dépannage un forfait déplacement de 29 € est demandé dans un rayon de 30 km. La première 1/2 heure est facturée 24 € TTC, ensuite la facturation s’effectue par tranche de 1/4 heure. Ce qui fait la première 1/2 heure à 53 €.

Lire la suite...Auchan et les services à domicile

mahi le 24 September 2005

Lorsque je visite les sites Internet de nos concurrents je constate que chacun se proclame leader du dépannage informatique à domicile. Qui croire ? Sur quels segments doit-on se baser pour mesurer la position de leader sur ce marché ?

Les segments à considérer sont le dépannage informatique (pannes logiques ou matérielles) :

– des particuliers en atelier
– des particuliers à domicile
– des professionnels en atelier
– des professionnels sur site
– en sous-traitance pour les constructeurs, grandes surfaces et FAI.

Je ne retiendrais que le dépannage informatique des particuliers à domicile. Voilà le véritable segment de marché pour déterminer la position de leader et il faudra à mon avis attendre encore 2 à 3 ans pour en avoir une bonne appréciation. La position de leader sera alors déterminée par le CA réalisé seulement sur le marché des particuliers à domicile. Pour atteindre cette position il faudra adopter la meilleure stratégie marketing  et pouvoir attirer les investisseurs indispensables pour le développement national de l’activité.

Pour ceux qui sont sur le marché du dépannage informatique je rappellerais qu’en 2000 la société Microform réalisait 250 interventions par jour en sous-traitance pour un certain FAI. Microform faisait travailler 300 indépendants pour une rémunération de 15 € par installation Internet !. Je me souviens de ses communiqués de presse où elle mentionnait des ouvertures d’agences en Italie et en Espagne. Suite à des difficultés la société a été finalement rachetée par un groupe et on n’en a plus jamais entendu parlé.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Il semble que le même schéma soit en train de se reproduire. En effet des concurrents commencent déjà à travailler en sous-traitance pour certains FAI. Est ce leur appétit vorace qui les a amené à accepter des appels d’offres avec des marges réduites ?  Doit-on s’attendre bientôt à des restructurations sur ce marché ? Tout dépend de l’attitude des dirigeants de ces entreprises vis à vis de la sous-traitance.

Il existe cependant une société qui travaille essentiellement en sous-traitance, il s’agit de Multimediamarket  réalisant un CA de 16 000 000 € avec 270 employés dont 120 techniciens itinérants et 350 interventions par jour.  Compte tenu de l’importance de leurs mouvements logistiques, on en déduit que les interventions concernent uniquement des pannes de types matériels.

Avant de claironner le leadership, les acteurs du marché devraient sérieusement commencer par faire une analyse de la concurrence car la plupart sont très loin, je dis bien très loin des 350 interventions par jour que réalise la société Multimédia Market sur le marché BtoB.

Ces mêmes acteurs ne devraient pas non plus confondre le leadersip avec le nombre d’agences implantées par chacun d’eux sur le territoire! Et pourtant c’est ce que l’on constate, on parle plus de l’entreprise et de son développement organique  plutôt  que de la demande réelle du marché, des clients et de leurs problèmes.

Une information qui en dit long sur une pratique courante sur ce marché : un franchisé potentiel m’a confié qu’un franchiseur lui a dit qu’il fallait monter une agence, recruter deux techniciens et que les commandes viendraient toutes seules! Le pas de porte amènera certainement des clients mais cela sera-t-il suffisant pour que l’affaire soit rentable ? Je conseille donc la plus grande prudence aux candidats potentiels à la franchise.

Le dépannage informatique à domicile pour nos clients particuliers est notre coeur de métier et c’est la seule manière de développer notre activité BtoC sur ce marché de manière pérenne.  Notre développement se veut aussi prudent compte tenu d’un marché qui n’est pas encore mature.

Lire la suite...leader du depannage informatique à domicile

mahi le 20 September 2005

La plupart des sociétés de dépannage informatique qui fleurissent depuis 1 an déjà proposent leurs services non seulement aux particuliers mais aussi aux professionnels. Ici on entend par professionnels les très petites entreprises (TPE) et les professions libérales.

L’approche marketing doit être différente pour chacun des marchés particuliers et professionnels car les préoccupations des uns ne sont pas celles des autres. On parlera de productivité pour les professionnels et de loisirs (jeux), communication (email personnel, banque,..) et culture (internet) pour les particuliers. Donc deux marchés très différents et qui sont caractérisés par les applications logicielles utilisées.

Je pense qu’il n’est pas crédible de s’intéresser en même temps à ces deux marchés si on considère un développement national.

Bien que le marché des particuliers soit difficile à abordé car non mature, le positionnement marketing de PC Global Services est orienté à 100 % vers les particuliers pour mieux les servir. Cependant lorsque des professionnels nous appellent nous répondons à la demande mais nous ne la cherchons pas.

Lire la suite...Particuliers vs Professionnels

mahi le 20 September 2005

Alors que je reçois régulièrement des spams américains, je constate depuis 3 mois l’apparition de spam français avec un volume qui semble augmenter de mois en mois.

Jusqu’à maintenant je pestais contre l’expéditeur en lui envoyant quelques fois une réponse lui demandant de retirer mon email de sa base de données.

J’ai décidé maintenant d’agir autrement : j’envoie une publicité de nos services informatique non pas au spameur mais au commanditaire du spam.

A suivre…

Lire la suite...Spam : la riposte

mahi le 17 September 2005

"Je vous souhaite bon courage dans cet environnement économique qui n’a plus de valeur et de respect pour la création et pour les entrepreneurs." 

C’est ce que vient de me dire un client aujourd’hui suite à une discussion sur les plagiats dont nous faisons l’objet.

La contrefaçon a été réalisée par la société France Micro Services basée dans l’agglomération d’Angers. Lorsque l’on visite le site on découvre que cette société de services a des ambitions nationales . On apprend d’après son numéro de siret qu’elle fait aussi dans les produits du terroir !

Des produits du terroir à la contrefaçon de site comme moyen pour monter une activité de dépannage informatique est une opération bien singulière pour une société qui affiche des ambitions nationales.

Il y a quelque chose qui sonne faux dans tout cela et je répète une nouvelle fois que internet est une façade et on y met ce que l’on veut, et cela ne reflète pas toujours la réalité physique.

Les pages contrefaites ont été modifiées. Cependant il reste encore des traces de ce plagiat comme si le webmaster voulait désespérément s’accrocher encore à quelques portions de nos textes, ce qui en dit long sur sa capacité à rédiger. Il existe pourtant des écrivains publics qui se feront un plaisir de rédiger moyennant finance.

voici maintenant quelques liens montrant respectivement la page
originale, et la copie modifiée
après mise en demeure.

1er paragraphe

1.1 original

1.2 copie modifiée

2eme paragraphe

2.1 original

2.2 copie modifiée

3eme paragraphe

3.1 original

3.2 copie modifiée

4eme paragraphe

4.1 original

4.2 copie modifiée

 

Lire la suite...France Micro Services

mahi le 14 September 2005

Etant abonné aux Google News sur le dépannage informatique, j’ai reçu hier un article paru dans le journal gratuit 20 minutes. Encore une fois je ne peux que constater que les chiffres se rapportant au marché en volume et en valeur sont pour le moins surprenants.

J’avais déjà tiré la sonnette d’alarme sur le post :

Services informatiques: la bulle

Un simple petit calcul va nous permettre de ramener ces chiffres à leurs justes valeurs.

Il suffit simplement d’introduire la solvabilité du foyer caractérisée par le coefficient 0,46 qui est le taux de foyers ayant des revenus supérieurs à 2300 euros/mois (Estimations Proscop). On n’oubliera pas non plus le taux d’équipement des foyers dans cette tranche de revenus qui était de 40% en 1999 (Source GfK) et qui est aujourd’hui de 45%.

Enfin d’après notre modèle basé sur une expérimentation de 18 mois auprès de 300 clients CSP+ et CSP++ réalisé de Octobre 1998 à mars 2000, le taux d’intervention est de 1 par an.

Ce qui donne un nombre d’interventions de 25 000 000×0,46×0,45×1 soit approximativement 5 000 000 d’interventions par an chez les particuliers.

Facturée en moyenne à 75 € HT on arrive à 375 000 000 € pour la valeur de ce marché.

Ces chiffres sont beaucoup plus réalistes car ils tiennent compte de la solvabilité des ménages. En ce qui concerne le taux d’équipement des ménages solvables il a toujours été élevé depuis 1999.

Enfin j’ajoute que ce marché existe depuis 1998 et qu’il n’attend que les investisseurs pour le développer et l’amener à maturité.

Lire la suite...Le marché du dépannage informatique

mahi le 13 September 2005

Searl John Searl est un inventeur qui a durant toute sa vie travaillé sur un système de type "soucoupe volante". Le dispositif de propulsion de "type low technology" est basé sur un ensemble d’aimants qui sont mis en rotation autour d’un axe selon une géométrie qui produit un effet qui porte son nom. La visite du site référence constitue une première approche de la technologie qui a été de tout temps controversée par les scientifiques de la physique académique.  On trouvera sur ce site le résumé en anglais du concept de l’inventeur. On y apprend qu’une succession de rèves pendant son enfance est à l’origine de sa découverte. Après une première lecture du concept je constate que John Searl s’est radicalement engagé en dehors des sentiers battus de la physique et c’est pourquoi les physiciens sont complètement déroutés par son approche et qu’ils l’a rejettent en bloc préservant ainsi leurs réputations. Pour ma part je ne pense pas que ce concept soit basé sur de la physique "underground". A suivre …

Lire la suite...La propulsion par effet Searl

mahi le 11 September 2005

L4outdoor1 Le lifter est un dispositif de type "low technology" qui peut voler si on lui applique simplement un voltage haute tension. On ne peut pas faire plus simple. Un très bon article de vulgarisation sur le lifter est disponible sur le site de Futura-Sciences. Le paragraphe sur l’étrange attitude de la NASA ne manque pas de nous interroger sur l’état d’avancement de cette technologie aux USA. " La vérité est ailleurs" comme disait l’agent Mulder dans les épisodes du feuilleton X-Files

Lire la suite...Le lifter

mahi le 10 September 2005

133283b_5 Tout c’est parfaitement bien passé. J’ai parcouru 15 à 20 km par jour et ce fut très agréable de se rendre au travail sur le vtc riverside 3 de chez décathlon à 149 €. Ajoutez à cela un casque à 11,90 €, un gilet de sécurité à 6 €, un petit sac à dos et vous êtes équipé à moindre coût pour réaliser des économies et pour vous maintenir en bonne condition physique. Si vous avez décidé de changer de monture pour un temps je vous conseille vivement ce vélo qui me parait bien solide.

Lire la suite...Ma semaine en vélo

mahi le 5 September 2005

Conduire sa voiture est devenu un luxe depuis la flambée du pétrole : augmentation du baril de 65 % en 1 an. Aujourd’hui le SP98 est à 1€40 à Carrefour. J’ai donc pris la décision d’acquérir un vtt pour me rendre tous les jours au bureau. Je suis allez le chercher aujourd’hui à décathlon et demain je commence mes premiers trajets en vélo.

Lire la suite...Aller travailler en vélo