Il n’a pas trop neigé ce week-end de mauvais temps. C’est juste un peu plâtré à partir de 3600 m.

un peu de vent sans plus jusqu’à 6h00. Ciel dégagé.

5H > 8H

La veille j’ai attendu de 8h à 10 h au niveau de la passerelle du pré de madame Carl car elle était inondée. La grue a dégagé le passage.

Le gardien Jean est très sympathique et prend soin de ses pensionnaires tant au niveau de la restauration que de la sécurité. En arrivant au refuge je me suis régalé avec une tarte aux framboises accompagné d’une thé parfumé de grande qualité. Au menu de la soupe de légumes frais, des crozets accompagnés de diots, de la salade verte et en dessert au choix : îles flottantes, tartes, fromage blanc aux myrtilles.

J’ai dû rebrousser chemin 250 m avant le sommet, à cause d’une crevasse assez large qui m’a effrayé car je n’en voyais pas le fond. Facile à sauter à la descente mais plus difficile à la monté. Après je suis allé faire un tour au col des écrins.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>