mahi le 5 November 2006

Hands J’ai reçu début octobre un investisseur lyonnais  pour lui parler des opportunités de développement des activités de PC Global Services à moyen terme d’ici 1 à 2 ans.

J’attendais cette occasion pour sortir du tiroir une affaire vieille de 3 ans  concernant les pratiques douteuses d’une société intermédiaire en capital risque basée à Lyon.

Par mes propres moyens j’ai trouvé en avril 2003 un investisseur privé. Avant que l’on fasse affaire je lui ai demandé de contacter cette société intermédiaire en capital risque avec qui j’étais déjà en relation depuis 2002 pour qu’elle formalise l’entrée de mon investisseur dans le capital de PC Global Services.

Après un entretien avec leur chargé d’affaire mon investisseur a préféré traiter directement avec moi.

Quelques mois après, mon investisseur m’a appris que le chargé d’affaire lui avait proposé de placer son argent sur d’autres projets que le mien tout en dénigrant mon projet alors que ce même chargé d’affaire m’avait dit tout le contraire lorsque je lui ai présenté le business plan en 2002.

Portant un costume à la Ernest & Young (affaire sans rapport avec cette firme) ce chargé d’affaire était rempli au-dedans de toute sorte de pourriture.

Si vous êtes un entrepreneur à la recherche de fonds, méfiez-vous de ces gens là et apprenez à discerner avec intelligence leur  réelle intention pour votre projet.

Lire la suite...Investisseurs & Ethique

mahi le 28 April 2006

Depuis 1998 que j’étudie le marché de l’assistance informatique à domicile j’ai constaté une fenêtre d’opportunité pour les investisseurs que je situe à 2000-2003.  Aucun n’a pris le risque d’entrer sur ce marché de plein pied alors qu’il y avait une réelle opportunité de développer cette activité. Les investisseurs ont ratés là une très belle occasion de se retrouver en 2006 sur une avenue. Il faut dire qu’après l’éclatement de la bulle Internet le chat echaudé craint l"eau froide.

Aujourd’hui il y a beaucoup trop d’acteurs sur ce marché : Les franchises, les plates-formes de services à la personne, les grandes surfaces, les FAI, les traditionnels revendeurs informatique, les indépendants, et enfin tous les demandeurs d’emploi qui montent ce type d’activité et à qui on a fait miroité l’Eldorado (c’est le cas de le dire). Cette dernière situation me fait sourire car on manque de plombier en France.

Je conseille donc aux investisseurs de patienter encore 1 à 2 ans afin que le marché s’assainisse et qu’ainsi l’offre équilibre la demande. Par ailleurs il s’agira d’un investissement en phase de développement plutôt que d’amorçage ce dont on avait besoin en 2000-2003. En effet il serait vain de dépenser 2 millions d’euros en publicité dans tout ce brouhaha d’offres de services d’autant plus que le gouvernement va en assurer la promotion gratuitement pour les sociétés agréées par l’Etat.

Il s’agit là d’un ticket gagnant-gagnant : d’un coté les investisseurs prendront moins de risques mais de l’autre l’entrepreneur pourra valoriser sa société à moindre coût avant leur entrée.

Lire la suite...assistance informatique & investisseurs