De nos jours il existe deux types de services à domicile, le premier constitué par les services à la personne tels que soutien scolaire, garde d’enfants de moins de 3 ans …etc, et le second qui est plutôt orienté objet tels que ménage, repassage, jardinage et petits travaux d’entretien.

A partir du 1er janvier 2006 l’assistance informatique, ce mot prend tout son sens ici, rentrera dans le cadre des services orientés objets et bénéficiera de la déduction fiscale de 50 % et d’une TVA à 5,5% au même titre que les autres services.

Les prestataires agréés pour délivrer ce service d’assistance informatique n’auront pas le droit de procéder à une réparation d’ordinateur au sens propre du terme c’est à dire remplacer une pièce matérielle défectueuse par exemple, ni vendre des pièces détachées par ailleurs. Ils devront s’attacher uniquement à résoudre les problèmes d’origine logiciel et seulement pour le marché des particuliers. Ce qui permet effectivement de ne pas favoriser ces prestataires par rapport aux prestataires informatiques qui n’ont pas demandé d’agrément et qui pourront donc offrir des produits et services sur le marché des particuliers et professionnels.

Ce qui différencie l’assistance informatique des autres services cités plus haut c’est un tarif particulièrement élevé de l’ordre de 60 € à 90 € de l’heure ! Rappelons que le tarif d’une prestation de ménage ou repassage est de 20 € de l’heure soit un rapport de 3 à 4,5.

Ce tarif est dans une certaine mesure parfaitement justifié compte tenu du niveau de qualification  nécessaire des techniciens informatiques (BAC + 2) comparé à celui d’une femme de ménage, d’un homme d’entretien ou d’un jardinier.  Ce niveau de qualification en informatique doit être constamment mis à jour par une formation autodidacte et donc seule une rémunération attractive permet de recruter des techniciens compétents et travaillant de manière rapide et efficace. Bref des techniciens à qui on ne dit pas ce qu’il faut faire.

2 commentaires à “Assistance informatique vs Autres services à domicile”

  1. Laurent VASQUEZ says:

    Intéressant, mais néanmoins l’évolution des prix de vente d’une prestation ou d’un produit sur un marché ne dépend pas seulement des moyens mis en oeuvre par les acteurs (coût de production). Ils dépendent également de facteurs psychologiques (prix accepté par le client au-delà duquel il ne consommera plus) et concurrentiels (le prix du marché et la rareté de l’offre vs la maturité de la demande).
    Merci en tous cas de nous livrer fréquemment vos réflexions auxquelles j’adhère le plus souvent à titre personnel, à epsilon près …

  2. bouarfa says:

    >Laurent
    je suis d’accord avec vous. Dans notre cas le prix plancher est déterminé par le tarif d’un dépannage informatique en atelier qui lui est déjà stabilisé depuis longtemps. Ce n’est pas les frais de déplacement qui vont faire la différence (15 € chez nous, intégré dans notre tarif à 89 €). Quant au prix psychologique il suffit de proposer un tarif qui n’excède pas celui d’un plombier ou d’un éléctricien dans le cadre d’une intervention courante soit approximativement 100 €.
    Par ailleurs en atelier il suffit d’un niveau BAC pour effectuer un dépannage informatique. En effet le “technicien” peut toujours demander de l’aide à son responsable pour le diagnostique et le dépannage.
    Ce n’est pas le cas du technicien se trouvant au domicile du client, qui doit disposer d’un niveau BAC +2 pour travailler de manière autonome, rapide et efficace.
    On peut ainsi justifier un tarif plus élevé pour nos services à domicile.
    N’oublions pas enfin que l’assistance informatique à domicile va bénéficier d’une déduction fiscale de 50% à partir du 1er janvier 2006, ce qui ramènera notre tarif de 89 € à 44,50 € soit un prix équivalent à celui d’un dépannage effectué en atelier. On verra donc le dépannage informatique en atelier diminuer au profit de l’assistance informatique à domicile, tout du moins dans les catégories CSP+, CSP++.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.