Après avoir introduit le centre de profit individuel dans l’article portant sur l’industrialisation des services informatiques à domicile, nous pouvons maintenant dire qu’il doit être impérativement rattaché à un centre d’appel national.

La raison en est très simple : Le technicien n’est pas un commercial et encore moins un entrepreneur. Ne lui demandons pas d’être le mouton à cinq pattes et de s’apparenter à une franchise "individuelle" mais plutôt de se concentrer sur son coeur de métier.

Le travail du technicien se résume à prendre en charge la demande de dépannage transférée par le centre d’appel et de gérer lui même son agenda de la prise de rendez-vous avec le client jusqu’à la livraison complète de l’unité de production.

Le centre d’appel se charge ensuite de contrôler la satisfaction du client.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.