Famiclic lance le label de Qualité "Certifié pour les particuliers"  est un communiqué de presse paru le 20 octobre 2006  où il est question de mettre en place un label pour lutter contre les dérives du marché des services à la personne. En 5 points cela donne :

– L’entreprise propose ses services exclusivement aux particuliers
– L’entreprise commercialise exclusivement des prestations de services
– L’entreprise réalise effectivement ses prestations sur le lieu de résidence
– L’entreprise garantit l’éligibilité des particuliers à la réduction d’impôts
– L’entreprise est l’employeur de tous ses intervenants

On ne va pas réinventer la roue car toutes les entreprises qui ont obtenu l’agrément doivent satisfaire les 4 premières obligations au risque de le perdre.   

Pour le dernier point il s’agit simplement du contrat avec le personnel intervenant qui est soit salarié par l’entreprise soit salarié par le particulier, l’entreprise étant mandataire dans le dernier cas. Il est aussi possible qu’une entreprise agréée travaille en sous traitance pour une enseigne nationale de service à la personne comme SERENA par exemple. Le personnel intervenant étant bien sûr salarié de cette entreprise agréée. Voilà donc une enseigne qui regroupe tout de même MAIF, MGEN, MACIF, CAISSE D’EPARGNE et qui n’est donc pas "certifiée pour les particuliers"

Je rappelle que les enseignes nationales de services à la personne ont été créées sur l’initiative du gouvernement pour justement développer le marché de ces services.

Il aurait fallu plutôt communiquer sur les dérives constatées et dire simplement qu’elles auront pour conséquence le retrait immédiat de l’agrément en cas de contrôle.

Pour parler des dérives prenons le cas de l’agence d’une franchise nationale qui travaille sur le marché B2C et B2B pour des activités de services (sur site, à domicile et en atelier) et de ventes de matériels et/ou logiciels informatiques. Cette agence peut parfaitement servir le marché des particuliers dans le cadre de l’agrément dans la mesure où elle crée une seconde entreprise qui sera dédiée exclusivement à cette activité. Donc dans les mêmes locaux nous aurons du personnel salarié travaillant pour les deux entreprises car le salarié ne va pas se tourner les pouces s’il n’y a pas de travail dans la seconde entreprise à un moment donné de la journée. Pour éviter les dérives et donc satisfaire les obligations de l’agrément il suffit simplement que le salarié reçoive 2 fiches de paie. Cela permet aussi de séparer les charges patronales de sécurité sociale car l’entreprise agréée bénéficie d’un barème de cotisation diminué de 15 points.

Ainsi sur la fiche de paie pour l’activité agréée par l’état on doit retrouver le même nombre d’heures que celui renseigné sur les statistiques mensuelles et obligatoires envoyées à la Direction Départementale du Travail et de l’emploi. Le contrôle est d’autant plus facilité que l’attestation fiscale mentionne l’identifiant de l’intervenant.

Je comprends parfaitement la position de l’entrepreneur qui décide de créer une deuxième société (agréée) quand il voit partir sa clientèle à la recherche de réduction d’impôts. Est-ce la bonne stratégie ou doit-il se positionner sur un segment de marché bien défini ?. La réponse dépend avant tout de savoir si on souhaite un développement local ou national de l’entreprise. Pour un développement local je pense qu’il ne faut pas hésiter à créer l’activité agréée par l’Etat car les marges sont confortables. Pour un développement national on doit choisir de servir uniquement l’un des deux marchés: B2B ou B2C comme je l’ai maintes fois répétées sur ce blog.

Famiclic a mis en place ce label "certifié particuliers" pour servir ses propres intérêts et non celui du marché des services à la personne. En effet ce label lui permet de mieux présenter son offre concernant le réseau "Partenaire Famiclic Agréé" qui s’adresse aux revendeurs informatiques et dont les détails sont sur le communiqué de presse Famiclic lance le réseau paru le 2 octobre 2006.

Si le revendeur informatique dégage la même marge commerciale avec ou sans Famiclic, l’adhésion à ce réseau pourrait affaiblir les liens qu’il a tissé avec son client depuis des années. C’est un risque à prendre. Le rôle du revendeur informatique n’est-il pas de fournir un service de proximité ?J’espère qu’il ne l’a pas oublié.

Par ailleurs je lis "Leur choix est simple: avec nous ils font appel au leader incontesté du secteur des services à la personne qui est seul à pouvoir garantir le respect du cadre règlementaire des services à la Personne ".

Ce qui veut dire en terme clair qu’il faut retirer tous les agréments d’assistance informatique et internet à domicile sauf le leur!

En tout cas cela ne m’empêche pas de leur souhaiter bonne chance dans le développement de ce réseau de Partenaires Famiclic Agréé.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>