Notre modèle économique est de travailler en direct avec le particulier tout en consolidant notre réseau national de techniciens informatiques. Notre avantage compétitif ? notre site Internet avec une audience de 150 000 visiteurs par mois.

La valorisation de l’entreprise PC Global Services repose sur ces trois éléments: le segment de marché constitué des CSP+, CSP++, la mobilité de nos techniciens et enfin notre site Internet.

La multiplication d’agences en "dur" constitue d’une part un handicap sérieux pour une rentabilité immédiate de l’affaire et d’autre part un positionnement marketing mal défini par rapport aux nombreux revendeurs informatiques qui vont proposer ou proposent déjà un service informatique à domicile. Pour ces différentes raisons je ne pense pas que le principe de la franchise soit bien adapté pour ce marché.

Le manque d’investisseurs dans le domaine de l’assistance informatique à domicile a permis aussi à la franchise de se développer car c’est le franchisé qui fait l’apport de l’investissement, en moyenne 50 000 €.

Par ailleurs la multiplication d’agences en "dur" est un mal nécessaire car il serait très difficile de vendre le concept à un franchisé. Pour se rassurer les franchisés ont toujours besoin de voir matérialiser leur investissement par des murs et une enseigne. A part le pas de porte je ne vois pas ce que ça peut apporter dans le domaine de l’assistance informatique à domicile. Ainsi de nos jours une franchise peut difficilement être associée uniquement à une personne physique même avec un uniforme, juste ce dont a besoin le client à son domicile dans notre cas.

L’apport du franchisé étant limité pour financer le marketing direct, le développement local du franchisé ne peut se faire qu’avec les contrats conclus entre le franchisseur et les constructeurs, grandes surfaces, …etc, d’autant plus que le réseau de franchise démarre et qu’il n’a donc pas les ressources financières nécessaire pour faire de la publicité telle que du 4×3, des grands encarts sur les pages jaunes, …. Ce qui rend plus difficile les accords de sous-traitance car la couverture géographique est limitée. De plus il est bien connu que les prix sont tirés au plus bas lors des appels d’offres. Conséquences : une qualité de services en rapport avec des techniciens mal rémunérés donc peu qualifiés comme des stagiaires, des étudiants ou du personnel en contrat de qualification.

Au contraire un juste prix pour le service rendu permet d’une part d’attribuer une rémunération correcte au technicien qualifié en contrepartie d’un travail rapide et efficace et d’autre part de dégager une marge bénéficiaire pour assurer la pérennité de l’entreprise.

J’ajoute enfin qu’un réseau de franchise qui se développe par l’implantation nouvelle d’agences semblables aux revendeurs traditionnels doit pour se différencier apporter une réelle valeur ajoutée. En effet rien n’empêche une organisation quelconque de selectionner 100 à 300 revendeurs parmi les 3000 existants et de leur proposer de se rassembler pour travailler tous ensemble sous une même et nouvelle enseigne commerciale. On évite ainsi la tâche fastidieuse de créer et de développer un nouveau réseau d’agence.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.