oscillation du prix

Oscillation du prix

L’analyse du graphique  des chandeliers japonais permet de constater que le mouvement du prix à la hausse ou à la baisse est défini par une succession de chandeliers  dont chacun correspond à  un état particulier d’un pseudo oscillateur harmonique.

Voici le principe de l’oscillateur harmonique :

– Dans l’intervalle de temps correspondant au chandelier, lorsque  le prix varie dans un sens le marché tend à ramener le prix  dans l’autre sens.

– La force avec laquelle le marché s’oppose à la variation du prix est directement proportionnelle à cette variation.

En mécanique classique le coefficient de proportionnalité s’écrit:

    \[k = \frac {4 \pi^2 m}{T^2} \]

où m et T sont respectivement la masse et la période de l’oscillateur harmonique.

Appliquée aux marchés financiers cette formule doit être modifiée pour tenir compte de la réaction du marché sur la variation du prix.

Intuitivement il faut remplacer la période T par l’intervalle de temps :

    \[ \Delta\tau_i \]

et la masse m par  le volume, mais comme T est au carré il est évident qu’il faut remplacer la masse m par la variation de v :

    \[ \Delta v_i \]

Aussi comme je vais le formuler plus haut, par définition

– le coefficient de proportionnalité est en rapport avec la variation du volume.


Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>